Souvenirs, souvenirs

La date exacte de fondation de l’Harmonie n’est pas connue, les premiers protocoles disponibles datant de 1919, soit 20 ans après le premier drapeau de la société qui porte la date de 1899. 

On sait toutefois que la société a été  fondée avant la confection de cette bannière. En effet, certains membres ont été nommés membres honoraires en 1919 car ils faisaient partie de la société depuis plus de 25 ans ! 

D’autre part,  la Commune de Vaulruz recevait, en 1891, une demande des chantres pour un subside de Fr. 100,--

En 1898, la première fête des Céciliennes fut organisée à Vaulruz. Quatre sociétés de chanteurs y participaient. 

A la lecture d’un article de  "La Gruyère ",  on apprend que, en 1899, les chantres de Vaulruz se rendaient, par un temps épouvantable, à Montbovon où une rencontre des Céciliennes avait lieu.

Cette même année, la bannière de la société fut bénie. Malheureusement, Parrain et Marraine sont à ce jour inconnus. Il n’a pas été possible non plus de retrouver qui dirigeait la société à ce moment et qui la présidait. 

En fait, l’Harmonie reste dans le flou jusqu’en 1919, date des premiers écrits. A la lecture de ces derniers, on apprend que la société a été réorganisée à  cette époque et que les statuts ont été revus.

La vie de l’Harmonie fut marquée plus particulièrement par sa participation active à toutes les rencontres des Céciliennes, mais aussi par une course mémorable de 4 jours en France en 1949. A ce sujet, les plus anciens se souviennent encore d’anecdotes croustillantes !

En 1954, l’Harmonie a eu le plaisir d’accueillir ses amis Céciliens du décanat de la Part – Dieu pour une rencontre des Céciliennes. Grâce au dévouement des membres, la fête fut belle et laissa dans le cœur des participants un souvenir ineffaçable.

 

Le choeur d'hommes en 1954

Le Chœur a eu le plaisir de présenter plusieurs pièces de théâtre en patois. En décembre 1963, la société prête bénévolement son concours pour le théâtre « La Krê à Dzian », de l’Abbé François-Xavier Brodard. Cette pièce est jouée en faveur de la rénovation de l’Eglise. De jeunes dames et demoiselles furent sollicitées, car des chants en version Chœur-Mixte accompagnaient l’œuvre.

 Ce fut après ce spectable que ces messieurs, dont l’effectif diminuait dangereusement, se demandèrent s’il ne serait pas judicieux d’accueillir ces sopranis et ces altis afin de fonder un Chœur-Mixte.

 Les discussions furent très serrées, certains ne voulant pas en entendre parler et refusant de continuer à chanter si la gent féminine investissait la tribune, d’autres estimant que la survie de l’Harmonie devrait passer par là. Certains étaient même ni pour ni contre, bien au contraire.

 La seule solution fut de passer au vote, et le chœur-mixte fut constitué lors de l’assemblée du 3 novembre 1964.

 Quelques années plus tard, notre bannière de 1899 étant plus que défraîchie, la décision fut prise de la remplacer.

 

1973, bénédiction du drapeau

C’est avec un immense plaisir que nous avons, le  31 Mai 1973, béni notre nouveau drapeau sous le regard protecteur de Madame Monique Vallélian, notre chère Marraine, et de Monsieur André Seydoux, notre cher Parrain, qui avaient tous deux accepté cette place avec gentillesse et générosité.

Il manquait encore à notre société un costume pour les jours de fête et les concerts. 

C’est lors de l’assemblée du 15 novembre 1974 que la décision fut prise de porter les bredzons et dzaquillons et c’est lors d’un concert en commun avec la société de musique que, pour la première fois, l’Harmonie se présente en costumes. C’était le 29 mars ainsi que les 5 et 6 avril 1975. 

En janvier 1978, l’Harmonie retourne sur les planches, et interprète « Le Brakoniè », une pièce adaptée en patois par Joseph Toffel. Pour l’occasion, Monsieur Michel Corpataux composa la musique de 3 chants, sur des paroles de Joseph Toffel, chants que le chœur interpréta à chaque représentation. 

Le 3 mai 1981, après une pause de quatorze ans, le décanat des Céciliennes de la Part-Dieu organisa à nouveau une rencontre des Céciliennes et Vaulruz eut le plaisir d’y participer.

En novembre 1986, l’Harmonie renoue avec la tradition des planches pour présenter une nouvelle pièce en patois de Francis Brodard, « Rèbèta ton Bredzon » !

En 1999, notre société a eu le plaisir de fêter son 100ème anniversaire. Tout d’abord, au mois de février, un concert-spectacle, « Coup de chœur »  fut organisé, en collaboration avec nos amis de la société de théâtre locale  « Les Trois Coups ».

Ensuite, au mois d’avril, c’est à nos amis musiciens que nous nous associons pour trois jours de fête au village. En effet la société de musique l’Alpée fêtait alors ces 75 ans. Soleil et bonne humeur furent au rendez-vous et ce jubilé laisse à tous un souvenir sympathique.

Pour clore cette année anniversaire, l’Harmonie  a encore eu la joie de donner avec le Chœur-Mixte de chantée.la Tour, un concert classique avec Orchestre, durant lequel une messe de Mozart fut

Quelques années plus tard, deux conteurs, M. Dominique Pasquier et M. Eric Bonnet nous ont rejoint sur scène pour un concert spécial Renaissance.

 

En costumes Renaissance

En 2006, l'Harmonie a eu le plaisir d'accueillir les choeurs de notre décanat pour les Rencontres des Céciliennes.

Céciliennes à Vaulruz

 

Depuis, la  vie de l’Harmonie est ponctuée par son concert annuel, par une  course ou un  pique-nique en été, par de sympathiques verrées où les membres se retrouvent pour fraterniser.

 Et la vie de l’Harmonie, c’est bien sûr une répétition hebdomadaire, son souper des Rois auquel sont conviés conjoints et membres d’honneur et sa participation active sur la tribune à 2 messes mensuelles ainsi que les jours de fête.

 

 

 

×